Jonathan Roy

Dans le cadre de l’entente de développement culturel avec le Ministère de la Culture et des Communications, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu implantera cet automne trois œuvres d’art éphémère sur son territoire. Découvrez la démarche de l’artiste contemporain Jonathan Roy derrière l’œuvre « Deux milliers » :

L’ŒUVRE | « Deux milliers »

Deux-mille piquets d’arpentage prennent place au milieu des espaces gazonnés. de part et d’autre de la passerelle surplombant l’autoroute 35. Détournés de leur utilisation habituelle, ces « banals » piquets d’arpentage deviennent la matière première d’une impressionnante installation artistique qui se déploie sur des dizaines de mètres. L’œuvre incite à la contempler en hauteur à partir de la passerelle, à s’approcher, à prendre le temps de se promener autour et à travers les cercles… À aller à la rencontre de l’art actuel.

L’œuvre n’est pas qu’à regarder, mais à parcourir, à vivre. Elle donne l’occasion d’oublier temporairement nos vies effrénées pour connecter un moment avec l’art, le lieu et la remarquable nature qui se trouvent tout autour; Comme un instant extraordinaire au milieu du va-et-vient routinier. Comme un formidable voyage aussi éphémère qu’inattendu.

L’ARTISTE | Jonathan Roy

Artiste autodidacte, Jonathan Roy a d’abord complété une Maîtrise en architecture (M. Arch.) avant de se consacrer pleinement aux arts visuels, en 2015. En peinture, sculpture, installation et art public, son travail entrecroise les arts visuels, l’architecture et la quotidienneté.

Jose Luis Torres

Dans le cadre de l’entente de développement culturel avec le Ministère de la Culture et des Communications, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu accueille l’œuvre « Lieu partagé » de l’artiste contemporain José Luis Torres. L’installation sera présentée au Parc Joie-de-Vivre du 8 septembre au 18 octobre, puis au Parc Jean-Paul Beaulieu du 18 octobre au 29 novembre.

L’OEUVRE | Lieu partagé

À l’intersection entre l’art et l’architecture, cette installation en bois colorée et ludique se présente comme un espace de liberté où toutes les rencontres sont possibles. Sous la forme d’un jeu nomade, cette structure ambulante et temporaire invite à se l’approprier et à s’en réjouir comme bon nous semble. On peut s’asseoir sur une forme qui peut s’utiliser comme un banc, ou encore s’y coucher ou marcher sur une plateforme qui peut s’utiliser comme un plancher.

Site d’expérimentation et d’échange « Lieu partagé », se veut une expérience originale, stimulante et à échelle humaine associée aux notions de déplacement et de rencontre entre les citoyens : « Les lieux publics de nos villes sont les liants de nos collectivités. Ils créent un sentiment d’appartenance, d’interdépendance et de cohésion sociale, ils favorisent notre identité collective et ce en dépit de nos différences. », souligne l’artiste José Luis Torres

L’ARTISTE | José Luis Torres

José Luis Torres est né en Argentine. Il détient un baccalauréat en arts visuels, une maîtrise en sculpture et une formation en architecture ainsi qu’en intégration des arts à l’architecture. Il vit et travaille au Québec depuis 2003 et a réalisé plusieurs projets à travers le Canada et à l’international.