Dès le 13 juillet, le site du Domaine Trinity deviendra encore plus attrayant grâce à la présence d’une artiste en résidence.

C’est Françoise Dancause, instigatrice du projet CorresponDanse de guerre, qui a été retenue pour cette première expérience. Accompagnée de son équipe de conception, elle poursuivra la réalisation de son projet sur place et partagera avec le public son processus de création.

En cours de création depuis plusieurs mois, CorresponDanse de guerre est un projet multidisciplinaire à la fois théâtral, musical, numérique et dansé. Il puise son essence dans un corpus de lettres réelles, échangées durant la première guerre mondiale entre un soldat et sa famille. Sa particularité vient du fait qu’il est conçu pour être présenté sur deux scènes en simultané, grâce à la technologie de la téléprésence. Sa première diffusion est envisagée pour 2023, à Joliette et Saint-Jean-sur-Richelieu.

Résumé du spectacle :

Comment peut-on illustrer l’attente, la peur, l’espoir et l’impuissance que les membres d’une famille vivent alors qu’ils sont physiquement éloignés les uns des autres… parce qu’une guerre les sépare? Ce spectacle sera une interprétation artistique de la Grande Guerre de 14-18 d’après la correspondance inédite du capitaine Eugène Mackay-Papineau et des membres de sa famille. CorresponDanse de guerre mettra en lumière les relations humaines de ces milliers de gens qui ont dû accepter l’éloignement et l’inquiétude et qui ont fait preuve de force et d’une grande détermination. Des gens qui ressortiraient de ce conflit transformé à jamais. Appuyé par une scénographie numérique, ce spectacle multidisciplinaire plongera les spectateurs au cœur d’une expérience scénique empreinte d’histoire et de modernité.

Le site du Domaine Trinity est un lieu de diffusion, de rencontre et d’échange culturel, il est donc un endroit tout désigné pour accueillir un projet de résidence artistique. Celui-ci inclura six rencontres d’échange entre la créatrice, ses collaborateurs et le public. Ces activités seront l’occasion de discuter avec les artistes afin de démystifier les différentes étapes de leur projet hors du commun. Le 10 septembre, le public pourra assister à une prestation qui présentera le résultat du travail des semaines précédentes et des extraits de la production finale. Le Domaine Trinity est situé au 360, rue McGinnis, dans le Vieux-Iberville, à l’angle de la 11e Avenue.

Correspondance de guerre

Correspondance de guerre

Un projet multidisciplinaire théâtral, musical, numérique et dansé sur trame historique, conçu pour être présenté sur deux scènes en simultané, en téléprésence. 

Vous êtes intrigué? En visitant le Domaine Trinity entre le 13 juillet et le 10 septembre, vous pourriez assister aux répétitions théâtrales, à l’élaboration de la trame musicale, à l’étude des coiffures et maquillages, à la confection des costumes et des décors et même à la réalisation des décors virtuels!

Rencontrez l’artiste et ses collaborateurs, une occasion de discuter et de découvrir le mode d’expression artistique des créateurs!

Samedi 16 juillet - Costumes

Correspondance de guerre - infirmièreEntrez dans l’univers de la création et la conception des costumes de CorresponDanse de guerre. Bien que l’histoire se déroule pendant la première Guerre mondiale, la conception des costumes est basée sur une interprétation artistique de faits historiques. Cette ligne directrice permet aux artistes créateurs de s’inspirer du passé pour créer des costumes empreints d’une certaine modernité tout en évoquant les habits de l’époque.

23 juillet - Décors

CorresponDanse - hôpitalLe spectacle de CorresponDanse de guerre se situe à mi-chemin entre le théâtre et le cinéma. La création des décors doit donc est abordée d’une manière nouvelle, réinventée. L’équipe travaillera sur des maquettes miniatures, qui seront ensuite projetées afin de devenir des décors à hauteur d’homme. La mise en scène est également conçue afin de mettre en lumière d’avantage l’accessoire que le décor.

6 août - Dramaturgie

Correspondance de guerre - HistoireCorresponDanse de guerre est créé pour être diffusé en simultané dans deux salles de spectacle grâce à la technologie de la téléprésence. Le travail dramaturgique de ce spectacle est très complexe car on parle plutôt d’un double spectacle plutôt qu’une pièce de théâtre conventionnel. Deux angles différents seront alors abordés en dramaturgie afin de mettre en lumière deux histoires : l’histoire militaire et l’histoire familiale.  En plus d’être unique en son genre, le spectacle est écrit à partir d’un corpus de réelles correspondances datant du début du 20e siècle.

13 août - Histoire militaire

Correspondance de guerre -soldatCorresponDanse de guerre propose au public une grande histoire, celle du conflit mondial de 14-18, qui sera déclinée sous deux angles différents : celui d’un militaire canadien-français parti combattre dans les tranchées en Belgique et celui des membres de sa famille restés dans l’attente dans un Québec fragilisé. Ces personnages séparés par des événements plus grands qu’eux seront, de surcroît, littéralement séparés dans cette œuvre, puisqu’ils évolueront physiquement sur deux scènes distinctes, dans deux salles de spectacle éloignées l’une de l’autre. Ces personnages seront interprétés par des comédien.ne.s qui donneront une voix aux écrits. Pour accompagner les personnages, des danseur.ses représenteront le contexte narratif des correspondances. Les écrits nous permettent d’avoir une vision articulée des personnages, et les non-dits portent une richesse émotive immense. La danse pourra donc dévoiler les vérités des protagonistes, en représentant tantôt des compagnons de tranchées, des amis, des membres de la famille, etc.

Pour cette médiation, l’équipe souhaite vous présenter le volet militaire de l’histoire. L’équipe vous démontrera les enjeux d’interprétation du spectacle en danse et en théâtral.

20 août - Histoire - la famille

Correspondance de guerre - familleCorresponDanse de guerre propose au public une grande histoire, celle du conflit mondial de 14-18, qui sera déclinée sous deux angles différents : celui d’un militaire canadien-français parti combattre dans les tranchées en Belgique et celui des membres de sa famille restés dans l’attente dans un Québec fragilisé. Ces personnages séparés par des événements plus grands qu’eux seront, de surcroît, littéralement séparés dans cette œuvre, puisqu’ils évolueront physiquement sur deux scènes distinctes, dans deux salles de spectacle éloignées l’une de l’autre. Ces personnages seront interprétés par des comédien.ne.s qui donneront une voix aux écrits. Pour accompagner les personnages, des danseur.ses représenteront le contexte narratif des correspondances. Les écrits nous permettent d’avoir une vision articulée des personnages, et les non-dits portent une richesse émotive immense. La danse pourra donc dévoiler les vérités des protagonistes, en représentant tantôt des compagnons de tranchées, des amis, des membres de la famille, etc.

Pour cette médiation, l’équipe souhaite vous présenter le volet familial de l’histoire. L’équipe vous démontrera les enjeux d’interprétation du spectacle en danse et en théâtral.

3 septembre – Musique et décors virtuels

Correspondance de guerre - Décor virtuelLa création d’un spectacle en théâtre cinématographique apporte son lot de nouveautés et d’enjeux scéniques. La musique d’un tel spectacle, diffusé en simultané sur deux scènes différentes, doit se rapprocher d’avantage du cinéma que du théâtre, notamment par l’utilisation de micros pour l’équipe d’interprètes, mais également dans l’utilisation de son d’ambiance, de bruitage et de musique supportant le récit afin de créer des atmosphères cinématographiques au spectacle. De plus, l’utilisation de décors virtuels permet à l’équipe de se rapprocher encore plus de ce volet cinématographique.

10 septembre - Prestation - 15 h

Correspondance - scèneAssistez à la présentation d’un extrait du spectacle et discutez avec l’artiste et ses collaborateurs